Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Concerne tout ce qu'il faut savoir avant et pendant une séance de prise de vue avec un cerf-volant. sécurité , aérologie, les "bonnes pratiques", les erreurs à ne pas commettre, etc...

Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Bernard-Noël le Dim 23 Mai 2010, 12:03

Image

Il m'a paru intéressant de regrouper, dans un sujet dédié, l'analyse de nos "Crashs de nacelle" afin de faire profiter tous les Kapers de l'expérience des uns et des autres à la fois sur les circonstances de survenue, les causes mais aussi -et surtout- sur les remèdes apportés pour tenter d'éviter une récidive !

Je propose comme définition du "Crash" : un évènement ayant entraîné la destruction totale ou partielle de la nacelle et du matériel photo une fois que l'on a démarré la mise en altitude de la nacelle.
Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de communiquer sur nos chocs et-ou déformations de nacelles au sol lors des erreurs ou incidents de manipulations avant cette mise en altitude. A priori, les dégâts du cerf-volant n'entrent également pas dans le sujet.

Surtout, pour que cela soit réellement profitable à tous, il faut que nous soyons très honnêtes dans la description des causes même si notre amour-propre peut en prendre un coup !

A priori, les points suivants doivent être abordés :

Topographie du lieu du crash : (côte, plaine, montagne, urbain, désert …)
Circonstances
- lors de la mise en altitude
- en cours de prise de vue (statique ou en déplacements)
- lors de la récupération
Causes
- météorologie
- aérologie - topographie des lieux
- problème d'équipe : sécurité de récupération etc.
- cerf-volant (mauvais choix, défauts de conception, bridage …)
- fil de retenue
- système d'accrochage sur le fil
- balancier ou Picavet
- système de liaison nacelle/suspension
- autre …
Solutions apportées et efficacité
Dernière édition par Bernard-Noël le Mer 12 Novembre 2014, 12:04, édité 1 fois.
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Bernard-Noël le Dim 23 Mai 2010, 12:13

J'ouvre le bal des CRASHS ... :mrgreen:

J’ai donc été fouiner dans mes notes et mes 7 carnets de vol pour retrouver les conditions exactes de mes différents incidents et Crashs. Pour simplifier, j'ai mis cela sous la forme d'un tableau Excel.

Image

Mes statistiques portent donc sur 397 séances de travail dont 316 en cerf-volant, 60 en ballon et 21 avec d'autres vecteurs (mat, échelle, perche ..).
Je rappelle que je n’utilise plus que des Rokkakus depuis 1994 et que la quasi exclusivité des séances de travail est à visée archéologique. Les carnets de bord sont indispensables pour me permettre de rédiger mes rapports de mission et, comme ici, pour permettre une analyse à posteriori des évènements. Ils ne prendront leur aspect actuel qu'à partir de 1994.

Le tableau est divisé en deux parties : avant et après la mise en place de la bride élastique avec une sous division bride élastique petit modèle et grand modèle. ("BE" = "Bride Elastique")

Image

Au total j'ai donc eu 19 crashs ayant entraîné des dégâts importants ou majeurs sur l'ensemble nacelle/appareil photo, dont 17 en cerf-volant analysés ci-dessous.
Le renouvellement du matériel photo est donc très régulier !

Causes :
La part la plus importante est due à des problèmes « météo » :
- 6 par phénomènes de bulle thermique
- 5 par chute de vent
Le reste est multifactoriel :
- 3 vrais crashs par rupture de ligne
- 1 par rupture du balancier
- 2 par erreur de récupération

Bilan-analyse :
- Thermiques : les 9 incidents sont tous survenus en situation désertique en hiver avec hélas 6 crashs.
L'analyse précise de tous les incidents-accidents m'a permis de confirmer l'impression que j'avais, à savoir que l'introduction de la bride élastique arrière pour vent fort avait une réelle efficacité anti-thermique. Dans la bulle thermique, mes Rokkakus ne décrochent plus vers l’avant mais parachutent doucement en arrière. Il reste que certains phénomènes météorologiques, comme le passage d’une trombe (Iran 2001), peuvent être délicats à gérer. Quand j'arrive sur un nouveau site archéologique, un peu vacciné par l'expérience, je prends toujours un ou deux jours pour faire le tour du terrain (configuration) et comprendre l'aérologie locale en fonction des heures de la journée. Mais malgré ça ...

- Loopings sur vent devenu trop fort : c’est une situation très stressante surtout si la nacelle est sur le fil. J’ai vécu cela 9 fois, sans perte de matériel … grâce à la virtuosité de récupération de mon épouse ou d’un archéologue.
L’introduction de la bride élastique a été également très bénéfique. Mais c’est depuis l’utilisation d’un plus grand élastique que la stabilité est réellement au rendez-vous. Désormais les plages de vent de mes Rokkakus se chevauchent suffisamment pour être à même de supporter une bourrasque soudaine ou le passage dans une couche de vent beaucoup plus fort lors d’une mise en altitude. Ces performances seront à confirmer avec un peu plus de recul.

- Chutes de vent : 5 crashs et 42 sueurs froides … C'est pour moi la plus grande source de stress. Quand on travaille tout seul, et que l’on tient le cerf-volant, on ne peut que voir (ou entendre) sa nacelle se vautrer au milieu des rochers, dans le sable ou les ruines d’un site. J’avoue que la solution c’est surtout de ne pas voler quand le vent n’est pas assez porteur ou trop irrégulier. Dans mon cas particulier, l’obligation de résultat dans un temps de mission donné m’incite souvent à tout de même tenter … en prenant des risques. Dans des conditions météo délicates je m’efforce de ne jamais travailler tout seul et d’avoir une personne qui est chargée de la récupération de la nacelle .. au cas où. Si elle a une bonne dextérité, l’œil vif et que le sol est sans embûches on a des chances ! Mais l’échec de récupération fait partie de l’aventure scientifique non ?

- mes ruptures de lignes : 1 rupture d’un anneau d’accrochage en zamac (Crête), 1 rupture sur un nœud sur une ligne en kevlar (Egypte) et 1 par frottement sur le fil de fer en haut d’une clôture anti-girafe (Zimbabwe). Les solutions sont simples : anneaux en acier, pas de nœuds, réfection régulière de l'extrémité du fil de retenue, et un peu plus d’attention au parcours du fil.

- La rupture du balancier : c’était au Soudan en 1994 … sur un prototype de pendule en bois trop fragile. Depuis le pendule est en fibre de verre et surtout j’ai une double ligne de vie-sécurité qui m’a sauvé 2 fois le matériel.

- Les erreurs de récupérations : la solution est de ne jamais travailler seul, de ne pas être dans la précipitation et surtout d'anticiper les conneries :wink:

Voilà !
Au suivant ...
Amitiés
BN
Dernière édition par Bernard-Noël le Mer 12 Novembre 2014, 12:05, édité 3 fois.
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede André le Dim 23 Mai 2010, 12:51

Impressionnant !
Et très instructif.
Avatar de l’utilisateur
André
Plus de 8000 messages
 
Messages: 9069
Inscription: Dim 21 Septembre 2008, 17:02
Localisation: Au nord de Brest même

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede becotus le Dim 23 Mai 2010, 22:21

J'admire la photo du crash réussi. Quelle perfection! Tout est en miette. Jamais je ne suis parvenu à un tel degré d'achèvement.
Et quelle expérience. C'est un record difficile à battre. Il est vrai que nous n'opérons pas dans des conditions aussi extrêmes que toi.
becotus
Plus de 1000 messages
 
Messages: 2094
Inscription: Sam 02 Juillet 2005, 9:06
Localisation: presqu'île du Cotentin, Normandie

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Emmanuel le Lun 24 Mai 2010, 9:27

Et puis, perso, je ne consigne rien dans mes carnets de vol. Comme ça, j'oublie les mauvais moments.
(Ok, c'est pas comme ça qu'on progresse :mrgreen: )

Cela dit, j'ai quelques souvenirs cuisants qui me restent en mémoire et que je devrais partager.
Emmanuel, Administrateur des forums francophones de la photographie aérienne par cerf-volant : http://photocerfvolant.free.fr/phpBB2/ - Et "toujours..." mon projet "au long cours..."
Avatar de l’utilisateur
Emmanuel
Site Admin
 
Messages: 7906
Inscription: Dim 21 Novembre 2004, 3:23
Localisation: Saint Jean Les Deux Jumeaux (Seine et Marne) 77

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede André le Lun 24 Mai 2010, 11:17

Personnellement je n'ai pas encore eu à déplorer de gros crash ( je touche du bois et de la peau de singe... ).
Il est arrivé, lors d'un atterrissage un peu brusque, que l'objectif broute un peu dans l'herbe ( problème de rideau de protection de l'objectif bloqué ). Le problème a été réglé par l'ajout d'une petite pièce de protection, fixée sous la nacelle et qui vient déborder sur l'avant de l'apn. Actuellement, je laisse en permanence la bague d'adaptation des compléments optiques qui protège bien l'avant de l'apn.

J'ai cassé aussi deux ou trois fois le pignon de sortie du servo de pan, sur lequel était monté mon pendule ( montage pignon en tête ). Mais là j'avais prévu le coup : je vole toujours ( enfin presque... :oops: ) avec une ligne de vie entre l'apn, la nacelle et la ligne du cerf-volant. Depuis, j'ai modifié le système de fixation sur mon servo et j'utilise un picavet qui, il me semble, de par sa souplesse me permet d'exercer moins d'effort sur le servo lors du montage ou du démontage. Et puis, je suis passé à une nacelle avec un vrai axe et des pignons pour régler définitivement ce problème ( mais je volerai toujours avec ma ligne de vie... ).

Mon rokaku a effectué deux loopings, avec la nacelle accrochée. A chaque fois c'était en montagne avec le relief qui perturbait les courants aériens. Depuis, je lâche parfois beaucoup de fil avant d'accrocher la nacelle, pour permettre au CV d'être au-dessus de ces perturbations.

J'ai eu récemment à récupérer des descentes en piqué du cv sur le côté.
La première fois, c'était les fils de cintrage du rokaku qui s'étaient détendus. C'était un cv que j'utilisais depuis peu de temps. J'ai changé les pièces métalliques qui bloquent les tendeurs et je n'ai plus ce problème.
Sur un autre rokaku, c'était un mauvais réglage des brides qui m'a valu la même frayeur : j'ai tout remis à plat, mesuré et depuis ça va. Une troisième fois, c'était un des noeuds de fixation d'une des brides sur l'armature qui était restée coincée derrière la toile, raccourcissant d'autant la longueur de cette bride : depuis je vérifie ce point avant chaque décollage.

Suite au crash du cerf-volant de Heidy, cet hiver, j'ai fait le tour de mes cerfs-volants et demandé au voilier du coin de me coudre quelques renforts aux points d'usures ( notamment en haut et en bas ).

Ce qui m'inquiète le plus, c'est la rupture de ligne... La mienne est en quatre parties : c'est très pratique pour savoir combien de ligne on a lâché mais cela fait 3 nœuds de pêcheur double... Quand j'utilise le pendule, j'ai une gaine qui coulisse sur les 100 premiers mètres afin de prévenir l'usure de la ligne.

Voilà, j'ai fait le tour de mes problèmes ( jusqu'au suivant :mrgreen: ).
Et puis, il faut surtout évaluer la force du vent ( et l'évolution de celle-ci avec l'altitude... ) pour ne pas sortir avec trop ou pas assez de vent ( ou trop ou pas assez de toile... ) : on passe parfois à côté de belles images mais on rapporte son matos intact à la maison ( lors d'une pratique amateur, nous n'avons pas de contraintes de résultats, contrairement aux pros bien sûr qui prendront davantage de risques, parfois, mais sauront le gérer mieux que nous : l'expérience est souvent plus grande ).

Pour ma part, plus de peur que de mal pour l'instant... et en espérant que ça dure :wink:
Avatar de l’utilisateur
André
Plus de 8000 messages
 
Messages: 9069
Inscription: Dim 21 Septembre 2008, 17:02
Localisation: Au nord de Brest même

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Laure44 le Lun 24 Mai 2010, 16:35

heuuu heureusement que je n'ai pas vu ce type de message avant mon premier essais !! :?
En tout cas , ce retours d'expérience est intéressant.

A propos de Crach j'ai vu dans un précédent Fil qu'il était conseillé d'avoir "une ligne de vie" pour assurer la nacelle au cas où ...
Je pense voir de quoi il retourne mais concrètement comment on l'attache ?
Avatar de l’utilisateur
Laure44
Plus de 400 messages
 
Messages: 898
Inscription: Dim 09 Mai 2010, 16:57
Localisation: Vignoble nantais

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Bernard-Noël le Lun 24 Mai 2010, 18:31

Le fil de vie ou fil de sécurité relie la nacelle (bas du balancier ou la croix du Picavet) au fil de retenue via un mousqueton rapide. En cas de rupture de l'attache du balancier / picavet sur le fil ou du balancier lui-même ou d'un fil du Picavet tout ne rejoint pas le sol selon les lois de la gravitation universelle. Pour moi, comme ce n'est pas le haut de ma nacelle qui tourne il est encore plus aisé de la sécuriser.
Ais-je été clair ?
Pour ce qui est des pb de Crashs, on en avait rediscuté avec Emmanuel à Kapined, car c'est un sujet sur lequel on reste un peu discret (enfin pas tout le monde car il a été décrit de beaux plongeons dans le grand bleu) mais qui fait partie intégrante des risque du Kap.
Faut faire avec, certes, mais si on pouvait éviter aux autres de faire les mêmes bourdes ..... :wink:
Amitiés
BN
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Laure44 le Lun 24 Mai 2010, 20:49

oui merci :wink:
Avatar de l’utilisateur
Laure44
Plus de 400 messages
 
Messages: 898
Inscription: Dim 09 Mai 2010, 16:57
Localisation: Vignoble nantais

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede becotus le Mar 25 Mai 2010, 22:48

La ligne de vie est un excellent sujet car il y a ceux qui en mettent une et les autres. Comme cela on peut en discuter tout le temps.
Personnellement je suis du côté des autres. Simplement je fais attention à tout ce qui pourrait provoquer le décrochement de la nacelle et tout est fait pour que ce soit impossible. La seule chute possible est le fil coupé entre la nacelle et le cerf-volant, et là, la ligne de vie ne sert à rien.
becotus
Plus de 1000 messages
 
Messages: 2094
Inscription: Sam 02 Juillet 2005, 9:06
Localisation: presqu'île du Cotentin, Normandie

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede André le Mer 26 Mai 2010, 11:31

Je suis en partie d'accord avec toi Christian. Faisons en sorte que les nacelles soient le plus simple et le plus fiable possible.
Mais quand on débute, on ne sait pas toujours ce qui risque de nous lâcher.
Perso, je ne suis pas aussi "technicien" que toi et je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'il y a forcément un truc qui va casser ou se desserrer...
Tout ça, c'est aussi une appréciation personnelle du risque et je pense qu'aucune solution n'est mauvaise, si elle est un tant soit peu réfléchie. On peut voler avec une ligne de vie si cela nous rassure et sans si on en n'a pas besoin.

Une anecdote :
Il m'est arrivé une fois de casser un servo en tête "grâce" à ma ligne de vie : le servo modifié tournait, tournait et la ligne s'enroulait autour du pendule et se tendait. Pour finir, le pignon de sortie a rendu l'âme mais le tout est resté suspendu à la ligne du cv grâce à la ligne de vie ( en fait je pense qu'elle essayait de se racheter... :mrgreen: ).
Depuis, j'utilise un servo avec une rotation limitée et je n'ai plus ce problème ( sauf qu'il faut que je crante mon levier de pan... :wink: ).
Avatar de l’utilisateur
André
Plus de 8000 messages
 
Messages: 9069
Inscription: Dim 21 Septembre 2008, 17:02
Localisation: Au nord de Brest même

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede J-C le Mer 26 Mai 2010, 12:23

Le jour ou je trouverai une tige filetée (en M3) creuse et suffisamment solide, j'utiliserai une ligne de vie... en attendant, je fais partie du groupe autres...

A+
JC
Avatar de l’utilisateur
J-C
Plus de 1000 messages
 
Messages: 1770
Inscription: Jeu 15 Mai 2008, 9:14
Localisation: Sud des Landes

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Emmanuel le Mer 26 Mai 2010, 12:43

Une nouvelle fois, je revoie vers le site de Christian. Utiliser une valve de chambre à air filetée peut faire l'affaire.
Emmanuel, Administrateur des forums francophones de la photographie aérienne par cerf-volant : http://photocerfvolant.free.fr/phpBB2/ - Et "toujours..." mon projet "au long cours..."
Avatar de l’utilisateur
Emmanuel
Site Admin
 
Messages: 7906
Inscription: Dim 21 Novembre 2004, 3:23
Localisation: Saint Jean Les Deux Jumeaux (Seine et Marne) 77

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede André le Mer 26 Mai 2010, 17:09

Ah, les cyclistes :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
André
Plus de 8000 messages
 
Messages: 9069
Inscription: Dim 21 Septembre 2008, 17:02
Localisation: Au nord de Brest même

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Emmanuel le Mer 26 Mai 2010, 17:46

André a écrit:Ah, les cyclistes :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Et c'est pas à un Breton (Bretagne, terre de cyclisme) qu'on va la faire :mrgreen:
Emmanuel, Administrateur des forums francophones de la photographie aérienne par cerf-volant : http://photocerfvolant.free.fr/phpBB2/ - Et "toujours..." mon projet "au long cours..."
Avatar de l’utilisateur
Emmanuel
Site Admin
 
Messages: 7906
Inscription: Dim 21 Novembre 2004, 3:23
Localisation: Saint Jean Les Deux Jumeaux (Seine et Marne) 77

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede J-C le Mer 26 Mai 2010, 18:00

Trop large pour moi. Le filetage M3 signifie 3mm, c'est le filetage d'un pignon métal de sortie d'un servo. Et sur ma Mini nacelle, je suis carrément en prise directe. Par contre, pour une transmission à engrenages, c'est faisable... encore faut-il le vouloir.

A+
JC
Avatar de l’utilisateur
J-C
Plus de 1000 messages
 
Messages: 1770
Inscription: Jeu 15 Mai 2008, 9:14
Localisation: Sud des Landes

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Bernard-Noël le Mer 26 Mai 2010, 18:11

Ligne de vie-sécurité ...
Je comprends bien Christian qui ne souhaite pas la mettre en place en faisant en sorte que le pire n'arrive pas ... Mais selon la loi de l'emmerdement maximum, il y a toujours une fois où on n'aura pas été assez vigilant ou perturbé par un curieux ... ou un autre fondu de Kap ... et notre check-up avant le lancement de la nacelle n'aura pas été correct. Les mêmes conditions foireuses peuvent être également réunies quand on est à la bourre pour faire des photos (météo, lumière, archéologue qui pousse à la prise de vue).
Pour moi, la sécurité de mon matériel est un impératif absolu et la ligne de sécurité en fait partie.
D'accord, c'est plus facile à mettre en œuvre avec ma nacelle car le boitier contenant toute mon électronique (dont l'anémomètre) est tjs fixe et que la rotation (360° en 1 seul tour) se fait en dessous.
Le système de Christian avec la valve creuse permet de faire passer le fil sans risque de coincer les engrenages et c'est qd même mieux pour le matériel et le moral.
C'est un peu comme pour les accidents de voiture : ne pas se dire que ça n'arrive qu'aux autres.
Amitiés
BN
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Emmanuel le Mer 26 Mai 2010, 18:40

Bernard-Noël a écrit:la rotation (360° en 1 seul tour)

Bernard-Noël, tu le fais exprès de me rappeler une anecdote rigolote lors de Kapined/10 ? François, le Président du CVCF, nous avait bien fait rire en nous expliquant avoir réalisé une rotation panoramique qui faisait "360° en 1 tour".
Vous êtes trop forts les gars ;o)))
Emmanuel, Administrateur des forums francophones de la photographie aérienne par cerf-volant : http://photocerfvolant.free.fr/phpBB2/ - Et "toujours..." mon projet "au long cours..."
Avatar de l’utilisateur
Emmanuel
Site Admin
 
Messages: 7906
Inscription: Dim 21 Novembre 2004, 3:23
Localisation: Saint Jean Les Deux Jumeaux (Seine et Marne) 77

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Bernard-Noël le Mer 26 Mai 2010, 18:51

Pfffffffffffffff ! Moqueur :?
D'accord, je me suis bien mal exprimé ... tout ça pour dire que je ne fais qu'un seul tour totalement proportionnel (380 ° limités à 360° na ! pour ne pas emmêler le câble de liaison)
BN
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede André le Mer 26 Mai 2010, 19:00

Bon ben maintenant, il va falloir déménager tout ça vers un post : Ligne de vie ( ou pas ) ?
En fait, n'en faisons pas une guerre de chapelle : on en met ou pas, chacun fait comme il le sent et puis voilà :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
André
Plus de 8000 messages
 
Messages: 9069
Inscription: Dim 21 Septembre 2008, 17:02
Localisation: Au nord de Brest même

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Bernard-Noël le Dim 06 Juin 2010, 15:12

Alors ... qu'attendez vous pour partager-communiquer sur vos causes de crashs ?

L'utilité d'une telle rubrique c'est de faire avancer la non reproduction des causes de perte ou détérioration de notre matériel de prise de vue chez tous les Kapers
Je ne peux pas imaginer qu'André et moi sommes les seuls à avoir eu des misères :wink: ?
Allez ... à vos claviers !
Amitiés
BN
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Deltakap le Dim 06 Juin 2010, 16:22

Bah non, pas encore de crash majeur de mon coté... 2 ou 3 atterissages un peu plus virils que prévus, mais pas de drames niveau nacelle/apn.
Sur la première version de nacelle (trop lourde), l'apn s'est souvent mangé de l'herbe, du sable, de la boue, et comme ça me faisait pitié (l'objectif convert de terre, pas glop), j'ai tout simplement installé des pieds... c'est pas beau mais qu'est-ce que c'est confortable. On peut poser la nacelle n'importe où, le temps de faire monter le cerf-volant, sans se soucier de lui trouver un coin où l'apn sera au propre. Bon, et puis ça amorti un peu les atterissages (les 2 ou 3 "gamelles", c'était heureusement avec les pieds). Ces trois pieds forment une cellule virtuelle autour de l'apn, même quand il arrive de trainer la nacelle au sol (si, si , ça arrive)... virtuelle, parce qu'une fois, alors que je faisais très attention d'éviter un panneau indicateur (avec la nacelle à 3m), j'ai réussi malgré moi à le faire passer entre les pieds... et c'est l'apn qui s'est mangé le panneau de plein fouet :mrgreen: ... rien n'est parfait en ce monde :D
Une autre fois, la nacelle au sol à une vingtaine de mètres de moi, avec un cerf-volant qui tombait et le cerf-voliste qui a tiré un peu fort, la nacelle est montée plus vite que la ligne... bonjour le sac de noeuds :mrgreen:
Voilà, quelques anecdotes comme ça, plutôt rigolotes.... par contre des gamelles de rokkaku sans nacelle, ça j'ai en stock :?

Avec les 3 pieds, ça fait un truc comme ça:
PS: un peu plus lourd ou pas, je ne m'en passerai plus !

Image
Avatar de l’utilisateur
Deltakap
Plus de 1000 messages
 
Messages: 1426
Inscription: Lun 22 Septembre 2008, 11:35
Localisation: Du coté de Granville

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Bernard-Noël le Jeu 10 Juin 2010, 17:54

Merci pour ces descriptions !
Dis voir Gilbert, c'est pas trop gênant pour la prise de vue les pieds ?
Je m'étais tâté pour en monter et puis j'ai abandonné car avec un pendule ça ne peut pas tenir debout !
Par contre une petite semelle de mousse dense sous le support et un peu débordante ça aide à pas faire manger de la boue à mes Reflex ou aux objectifs.
Amitiés
BN
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede André le Jeu 10 Juin 2010, 18:17

Et tu pourrais nous la montrer, la semelle en question ?
Merci BN :P

En fait, j'ai acheté les bidules pour fixer des pieds et je ne les ai pas encore montés sur ma nacelle ( que je n'ai toujours pas utilisée : faut vraiment que je m'achète une radio 3 voies... ).
Avatar de l’utilisateur
André
Plus de 8000 messages
 
Messages: 9069
Inscription: Dim 21 Septembre 2008, 17:02
Localisation: Au nord de Brest même

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Xavier le Mer 30 Juin 2010, 8:55

Avril 2008, plage de Berck en plein festival.
Mon pendule s'est cassé au décollage. La nacelle n'a fait qu'une chute de 2m dans le sable...

La description de ma nacelle à l'époque:
Mon pendule est relié au pivot haut par 2 vis. Les écrous sont de type papillon.
Tube d’aluminium diamètre 6 et vis diamètre 4.
Image

Mais voilà, le tube s’est sectionné à l’endroit de passage de la vis basse… :?
Image
Diamètre de vis trop grand par rapport au tube, écrou trop serré qui a déformé le tube…
Pas mal d’hypothèses, sûrement toutes reliées

J’ai refait la fixation haute.
Vis plus petite (diamètre 3), goupille diamètre 2, et surtout à chaque extrémité du pendule, j'ai manchoné avec un second tube à l'intérieur
Image

Plus aucun problème depuis
Avatar de l’utilisateur
Xavier
Plus de 100 messages
 
Messages: 398
Inscription: Lun 20 Juin 2005, 12:07
Localisation: Vallée de la Bresle

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Bernard-Noël le Mer 30 Juin 2010, 12:11

Salut Marvin,
Sur mon balancier j'ai également doublé les deux extrémités car mon premier crash au soudan en 1994 a été dû à un pb très proche du tien ! Mon pendule est en canne à pêche (fibre de verre) et j'ai manchonné en sur-épaisseur ce qui est aisé à faire avec de la canne conique. Effectivement depuis effectivement plus de soucis à ces niveaux.
Amitiés
BN
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede becotus le Mer 30 Juin 2010, 18:33

Avec un tube Ø6x1 et un trou Ø4, il est sûr qu'il ne reste pas grand chose. Un peu de jeu et d'usure, un léger décentrement et un premier côté est affaibli, il lâche et le second côté fait de même.
La tige sur laquelle est fixée le fil fait a priori Ø2 mm et c'est suffisant. L'axe de rotation en dessous semble faire Ø3 mm. Alors, pourquoi deux vis Ø4? Deux fois Ø2 suffiraient.
Il faut aussi éviter de serrer sur un tube, ou alors il faut remplir l'intérieur, par exemple, en collant un petit bout de tourillon en bois.
Une autre technique serait d'applatir doucement l'extrémité du tube puis de percer et de fixer. Deux vis Ø 2,5 seraient parfaites.
becotus
Plus de 1000 messages
 
Messages: 2094
Inscription: Sam 02 Juillet 2005, 9:06
Localisation: presqu'île du Cotentin, Normandie

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede André le Mer 30 Juin 2010, 20:04

Moi j'ai juste passé une petite goupille fendue ( 2mm je crois ) au travers d'un tube de flèche. Ca fait un bout que je l'utilise et j'ai jamais constaté d'usure. Je change la goupille de temps en temps quand ça me prend ( mais ça me prend pas trop souvent :mrgreen: ) et c'est fait en 30s.

Image
Avatar de l’utilisateur
André
Plus de 8000 messages
 
Messages: 9069
Inscription: Dim 21 Septembre 2008, 17:02
Localisation: Au nord de Brest même

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede fxix le Lun 20 Septembre 2010, 9:28

Actualité oblige je fait remontrer ce sujet :?

Topographie du lieu du crash : Festival de Dieppe - Entre la plage de galet et les aires de vol en herbe : sur la route quoi

Circonstances :
- en cours de prise de vue : le CV volait et tirait ce qu'il fallait (quelques fois plus) puis plus rien : effet feuille morte avec chute irrémédiable de la nacelle.

Causes
- aérologie sans doute + inattention du pilote (moi) qui aurait pu peut-être rattraper le coup dès les premiers signes de moins bien :oops:
Les mauvais réflexes qui entrainent le crash :
- continuer à rembobiner le fil tout mou au moment où j'aurais mieux fait de courir sauver la nacelle directement :cry:


Solutions envisagées
- arrêter de discuter avec les autres aérophotographes
- équiper la nacelle de pieds : çà peut peut être protégé l'APN
- étudier la mise en place d'un variomètre sur la nacelle avec retour du son au niveau du pilote (plus çà bip fort plus la nacelle descend vite)
Fabien XIX
aéro-photographe... mais plus assez à mon goût
f19.fr
Avatar de l’utilisateur
fxix
Plus de 1000 messages
 
Messages: 1031
Inscription: Dim 13 Avril 2008, 9:00
Localisation: presque à Tours

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede m@noo le Lun 20 Septembre 2010, 14:03

Si plus trop de vent souvent je ne rembobine plus avec la bobine mais direct à la main sur la ligne çà va beaucoup plus vite et j'ai beaucoup plus d'amplitude. Je préfère avoir un gros paquet de ligne à mes pieds quitte à faire du démélage.
m@noo
Plus de 100 messages
 
Messages: 274
Inscription: Jeu 17 Avril 2008, 14:42
Localisation: Treize-Septiers (85)

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede J-C le Lun 20 Septembre 2010, 17:58

En fait, ce qu'il manque surtout, c'est la présence d'esprit et la bonne réaction. Je dis ça sans morale, car en plus d'être témoin de la scène, j'en avais été une victime un mois et demi plus tôt sur une plage. Bilan, sable dans l'appareil et 150€00 pour le faire réparer. En fait, comme on dirait dans le sport, "on filme". Et le temps qu'on perd à comprendre ce qu'il se passe, il y trop de mou dans la ficelle à avaler... Et en plus, ça n'arrive que quand on est déconcentré (pour mon cas de cet été, c'était avec un club de plongeurs plutôt intrigués).
Honnêtement, je ne sais pas s'il y a une solution miracle, ou alors si c'est l'effet Bonaldi (genre loi de Murphy). C'est quand on veut montrer ce qu'on fait que ça ne fonctionne pas comme il faut. J'ai même culpabilisé pour ce qui était arrivé à FXIX.
Bref ! Les boules...

A+
JC
Avatar de l’utilisateur
J-C
Plus de 1000 messages
 
Messages: 1770
Inscription: Jeu 15 Mai 2008, 9:14
Localisation: Sud des Landes

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Lobass le Lun 20 Septembre 2010, 23:24

Arf ... :?
mais c'est du a un manque de vent ou thermique ? (le cv qui avance)
Avatar de l’utilisateur
Lobass
Plus de 100 messages
 
Messages: 236
Inscription: Mar 08 Juin 2010, 21:19
Localisation: Nord est 49

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Bernard-Noël le Mar 21 Septembre 2010, 0:05

fxix a écrit:
Solutions envisagées
- arrêter de discuter avec les autres aérophotographes
- équiper la nacelle de pieds : çà peut peut être protégé l'APN
- étudier la mise en place d'un variomètre sur la nacelle avec retour du son au niveau du pilote (plus çà bip fort plus la nacelle descend vite)

Merci de nous faire partager cette "douloureuse" expérience. Je compatis car je suis un peu abonné ...

- Dans tes solutions envisagées la première me parait très bonne. Lors de mes missions, c'est pas le bavardage avec les copains (encore que) mais mes archéologues quand ils essayent de me persuader de continuer à bosser alors que j'ai cette intuition que ça va merder ... et en général ça le fait. C'est très vrai aussi ce que tu dis sur les moments de "démo" lorsque tu as du public.
- Les pieds, j'ai essayé et renoncé car quand ça s'écrase plus que ça se pose tout pète en une fraction de seconde. C'est encore plus vrai quand ça prend de la vitesse en chute libre depuis 45 m ...
- Enfin le vario peut être utile mais dans une vie antérieure de modélisme planeur j'ai fait deux essais (casque et avec un récepteur muni d'un HP) et ça m'a convaincu au bout de moins d'une minute qu'il fallait protéger mes oreilles ... et être plus attentif à ce qui se passe.

Lors d'une chute "libre" par décrochage avant, ça peut descendre très très vite, presque en chute libre, et le temps que ça arrive au sol est en général tellement bref qu'il m'a toujours été impossible de récupérer le matos. C'est souvent un centrage un peu limite trop avant. Depuis la mise en place de la bride élastique arrière pour vent fort sur mes trois grands Rokkakus je n'ai plus jamais eu ce type d'incident car elle a en fait aussi un effet anti-thermique.

Sécurité : un dernier point qui me parait capital c'est de danger que représente la récupération à la main d'une nacelle qui chute très très vite. Lors d'un travail en équipe, je donne toujours la consigne de ne jamais tenter de récupérer un nacelle en chute libre vraie car avec la vitesse on peut se retourner des doigts, se casser un bras ou une main ... ou pire si on se la prend sur le crâne. En Égypte cette année, lors de la rupture de mon fil, j'étais à moins de 3 m du point de chute et j'ai eu rétrospectivement la trouille de ma vie car la jeune archéologue qui se précipitait pour la récupérer aurait pu y rester. Ce danger n'existe pas lors d'une redescente freinée bien entendu.
Amitiés
BN
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede becotus le Ven 24 Septembre 2010, 19:01

L'aérologie ce jour là à Dieppe était un vent de 5 à 8 m/s mais avec parfois des trous d'air. Ils ne pas toujours dûs à une absence totale de vent mais aussi parfois à un tourbillon avec vent descendant. C'est assez fréquent à Dieppe surtout lorsque le vent est plus ou moins parallèle aux falaises. La descente peut donc être très rapide.

Bavarder ne doit pas être un problème. Garder le fil ou la bobine à la main et réagir à la moindre sensation de baisse de traction est normalement suffisant.

Dans un festival il est toujours périlleux de ne pas surveiller en permanence sa nacelle et les alentours: ceux qui s'apprêtent à décoller, ceux qui sont instables, ceux qui sont très hauts, ceux qui ont des angles de fil faibles, et ceux qui volent de travers, les enfants avec leurs lignes fines...
J'ai préféré utiliser de la polyamide un peu plus grosse que ce que j'aurais pris dans d'autres circonstances.
Également je préfère un cerf-volant avec un angle de fil assez fort; je trouve que c'est plus facile de se promener entre les ficelles, quitte à relacher parfois du fil pour passer avec un angle plus faible.

J'ai observé à Dieppe quelques aérophotographes avec des lignes fines et de couleur sombre. C'était parfois difficile pour eux de suivre leur propre fil, aussi il ne faut pas s'étonner qu'il y ait eu des accrochages car les autres cerf-volistes ne les avaient pas détectés.
becotus
Plus de 1000 messages
 
Messages: 2094
Inscription: Sam 02 Juillet 2005, 9:06
Localisation: presqu'île du Cotentin, Normandie

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede J-C le Ven 24 Septembre 2010, 20:58

becotus a écrit:J'ai observé à Dieppe quelques aérophotographes avec des lignes fines et de couleur sombre. C'était parfois difficile pour eux de suivre leur propre fil...


Euh... même pas vrai... enfin pas moi. En fait si (j'utilisais du kevlar gainé noir car c'est ma ligne "légère" spécial festival). Par contre elle n'est pas fine du tout du coup pas de méli-mélo pour moi en tout cas.

Par contre je partage le choix du cerf-volant lors d'un festival (à Dieppe j'ai pris le rokkaku juste pour faire râler Christian de ne pas sortir mon Yakamate).

A+
JC
Avatar de l’utilisateur
J-C
Plus de 1000 messages
 
Messages: 1770
Inscription: Jeu 15 Mai 2008, 9:14
Localisation: Sud des Landes

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Bernard-Noël le Sam 03 Septembre 2011, 11:55

RÉVISION Annuelle du matériel pour éviter des crashs !

Cet été lors de mes prises de vues sur le site archéo de Corent, j'ai été confronté à un incident sur la voile de mon grand rok de 5,5 m² que je n'avais jamais eu : une rupture totale de la couture du ruban qui sert à tendre la voile sur le bas du longeron avec heureusement un joli bruit de déchirure. Chance cela s'est produit au sol lors de la mise en place de la voile... Je n'ose imaginer les conséquences si cela s'était produit en vol !
Heureusement j'avais un nécessaire de couture (avec dé !) qui m'a permis de faire une réparation rapide et "sommaire" sur le terrain.

Image

Tous les ans je vérifie mes CV, l'usure des voiles par transparence (par pb UV, sable etc.), les coutures, les gaines ; je change mes brides, je refais les noeuds etc. Jamais je n'avais eu un tel type de lâchage de couture. Je penche pour une fragilisation du fil (à mon avis trop fin) par les traversées des renforts de pointe en kevlar et les tensions générées par la tenue à la main sur cette zone de voile lors des décollages.
J'ai donc testé les extrémités de voile de tous mes Rok avec en plus des mouvements de cisaillements pour voir si les coutures étaient OK : oui !
J'avais déjà eu une rupture de voile (usagée certes) en haut d'un précédent Rok de 5,5 m², déclenchée par les tension brutales mises en jeu lors des redescentes au moment ou le rok touche le sol (vent tombé à zéro par ex.) : la toile s'était découpée horizontalement comme selon un pointillé !
Donc vérifiez bien aussi !
Amitiés
BN
Dernière édition par Bernard-Noël le Mer 12 Novembre 2014, 12:06, édité 1 fois.
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede becotus le Sam 03 Septembre 2011, 13:40

A vérifier, mais du fil qui "cuit" sous les UV, exactement comme du spi pourrait être à l'origine du problème.
Tu devrais repasser tous les rubans sur tous les renforts pour être sûr de ne pas retrouver ce problème ailleurs.
becotus
Plus de 1000 messages
 
Messages: 2094
Inscription: Sam 02 Juillet 2005, 9:06
Localisation: presqu'île du Cotentin, Normandie

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Bernard-Noël le Sam 03 Septembre 2011, 15:30

becotus a écrit:A vérifier, mais du fil qui "cuit" sous les UV, exactement comme du spi pourrait être à l'origine du problème.
Tu devrais repasser tous les rubans sur tous les renforts pour être sûr de ne pas retrouver ce problème ailleurs.

Je pense que tu as raison car c'est le fil de chaine exposé extrados sur ce Rok (donc aux UV) qui a lâché. Comme le 5,5 m² est très utilisé dans mes manip "désert", c'est assez logique.
Ta suggestion de tout recoudre est sage ! J'avais un peu la flemme... :wink: mais tant qu'à descendre la machine à coudre autant tout refaire avant ma prochaine manip qui est dans 3 semaines !
Amitiés
BN
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede Wirth le Dim 01 Juillet 2012, 18:09

Samedi 30 Juin , 1ère journée de la fête du vent au Brignon ( haute-Loire ) . Dès mon arrivée sur le site, le vent étant bien présent ( au moins 20 kms/h ) j'ai fais décoller mon delta rouge avec une fuzzy tail . J'ai déroulé environ 80 mètres de ligne que j'ai accrochée à un crochet en acier planté dans le sol ; le delta volera comme ça sans problème jusqu' après le repas . Je prépare alors la nacellle et l'accroche à environ 60 mètres du cerf-volant , et je déroule une belle longueur de ligne . Une dizaine de minutes pour faire quelques photos stables et '' bien cadrées '' et je ramène lentement ( 50 cms par 50 cms car ça tire pas mal ) la nacelle et le delta . La nacelle n'est plus très loin et à environ 20 mètres de hauteur quand soudain je la vois se détacher de la ligne et tomber à moins de 5 mètres d'un cerf-voliste bien connu car habitué des festivals !! :shock: :oops:
Pendant que je finis de ramener le delta , G..y m'amène la nacelle et je constate que c'est le tube alu qui est sorti du tube en plastique transparent armé . Une fois tout au sol je devrais me rendre à l'évidence :
le CANON S90 CHDKisé est HS !!! :( :( :(
Le haut de la nacelle est de type Roitelet , le bas a été récupéré sur mon ancienne nacelle Filalu .
J'ai utilisé cette nacelle un certain nombre de fois sans problème , les dernières à la Banne d'Ordanche et au Puy de Sancy . Avant de l'utiliser pour la première fois , j'avais fais des essais de secouages intenses ( au-dessus de mon lit ) pour voir si le tube se désenboitait . Tests très satisfaisants . J'ai donc été très surpris de cette chute catastrophique .
Un malheur n'arrivant jamais seul , j'ai cassé un peu plus tard mon dérouleur orange ( celui que j'utilise le plus souvent ) en faisant voler mon rokkaku f-tail . Me voici donc sans mon matériel préféré .
J'ai bien peur que la saison estivale se déroule sans que je puisse poster une seule photo .
Michel
Avatar de l’utilisateur
Wirth
Plus de 1000 messages
 
Messages: 2922
Inscription: Dim 24 Janvier 2010, 8:20
Localisation: Ussel Corrèze Limousin

Re: Nos Crashs de Nacelles : analyse et remèdes apportés

Messagede André le Dim 01 Juillet 2012, 18:27

Ah ben : c'est la chkoumoune Michel !
Un vent malin dans lequel il vaut mieux évité de voler... :?
Vraiment désolé pour toi.
Pour l'enrouleur, c'est pas trop grave ( j't'en enverrais bien un des miens en dépannage...
Image
ou tu pourrais essayer la méthode à JC avec son petit sac à ligne ) mais bon : ça ne résoudrait pas le problème de l'apn...

Mais qu'est-ce qu'on va devenir si on n'a pas le droit à notre dose de petits châteaux cet été ???

Et ton tube en plastique, il n'était pas sécurisé par une goupille ? ( je dis ça car je n'ai pas bien compris le montage )
Avatar de l’utilisateur
André
Plus de 8000 messages
 
Messages: 9069
Inscription: Dim 21 Septembre 2008, 17:02
Localisation: Au nord de Brest même

Suivante

Retourner vers Déroulement d'une séance d'aérophoto par cerf-volant

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités