La Bride élastique pour survente

Toutes vos questions ou suggestions à propos des cerf-volants.

La Bride élastique pour survente

Messagede Bernard-Noël le Jeu 10 Juin 2010, 13:18

Image

Comme il y a pas mal de questions concernant ce sujet, je propose de regrouper (et déplacer) ici les interventions concernant la "Bride Elastique arrière pour survente".
Je remercie ici Peter Van Erkel et Nicolas Chorier qui m'ont efficacement guidé dans mes débuts.
Le document que je vous propose est le reflet de mes recherches et réalisations sur le sujet.
J'ai repris des extraits de ma contribution dans le N° 129 du Lucane (revue du CVCF), des éléments que j'avais déjà posté sur ce forum et de photos de mon diaporama présenté à Kapined10.


La totalité des informations sera donc sur ... :oops: 6 messages !

Première partie : 1 de 6

Avant propos

Si l'utilisation de la bride "anti-thermique" est déjà bien documentée (site web de Christian Bécot, et article de Maxime Roussel dans le N° 106 du Lucane repris d'ailleurs sur son site web), la capacité de nos cerfs-volants à traverser de brusques bourrasques, avec une bride arrière élastique, reste un sujet qui alimente souvent les conversations lors de nos rencontres ou échanges sur ce forum, mais chacun expérimente de façon assez isolée. Il m'a paru intéressant de partager mes recherches et réalisations sur ce sujet.

Après avoir testé, pour la photo aérienne, carré japonais, Wasseige et Delta, je suis devenu un adepte exclusif des Rokkakus. Excellents porteurs, ils ont toutefois l’inconvénient d’avoir des plages de vol (vent) assez bien définies en fonction de leur surface. Il faut donc disposer de plusieurs tailles afin de ne pas être pris au dépourvu. Tout cela reste très théorique car il y a des situations de "transition" imprévues qui peuvent "pourrir la vie". Ainsi une montée de vent inattendue ou plus importante que prévue, l’entrée dans une zone de vent plus turbulent lors d’une mise en altitude, peuvent être à l’origine de la perte de matériel quand le cerf-volant sort de sa plage de stabilité de vol.

La construction de cerf-volant de taille intermédiaire peut être une des solutions adoptées mais il n’est pas rare que la taille inférieure dictée par la "sécurité" de vol ne soit pas en mesure de monter une nacelle un peu lourde à l’altitude souhaitée. On peut également tenter d'augmenter le cintrage de la vergue inférieure ou d'utiliser pour celle-ci un matériau plus souple (diamètre inférieur) et de rajouter une queue stabilisatrice (cette dernière permet d'ailleurs de travailler dans des zones au relief créant de fortes perturbations aérodynamiques).

Recommencer la prise de vue à un autre horaire a donc souvent été pour moi la seule solution jusqu’à ce que je découvre, en 2005 à Kapifrance, ... :idea: la bride élastique pour vent fort. C’est donc grâce à de très fructueux échanges avec Peter Van Erkel et Nicolas Chorier que ce dispositif équipe désormais mes grands Rokkakus. Peter m’avait même donné, pour débuter, deux de ses élastiques (des tendeurs de tente).

Si le résultat semble effectivement être au rendez-vous je n’avais jamais pris le temps de vérifier et quantifier le phénomène.

Cerner la bride élastique "pour survente" c’est se poser un certain nombre de questions :

- n’était-ce pas en définitive qu’une impression ?
- si cela fonctionne, quel est l’allongement en fonction de la traction au sol et en l’air ?
- quelles sont les modifications de vol induites ?
- quels élastiques utiliser ?
- sur quels type de cerf-volant la mettre en œuvre et avec quels risques ?
Dernière édition par Bernard-Noël le Mer 12 Novembre 2014, 12:42, édité 5 fois.
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede Bernard-Noël le Jeu 10 Juin 2010, 13:18

Suite : 2 de 6

Un peu d’histoire …

La bride élastique précède d’une dizaine d’années les premières photographies aériennes en cerf-volant. Elle est en effet préconisée dès 1878 par l'ingénieur Ch. du Hauvel pour les cerfs-volants météorologiques.
Dans son livre "Les Cerfs-Volants" (1902), Joseph Lecornu décrit (p. 36 & 37) le système de la "bride avec brin élastique" avec son principe et ses utilisations. Elle devait permettre de modifier l’incidence de vol du cerf-volant lors des montées en puissance du vent et ce système ne devait se déclencher qu’à partir d’une certaine force de traction sur la bride arrière.
Le schéma de la page 37 montre le principe du dispositif que j'ai repris en l'illustrant avec le photo-montage ci-dessous (l'élastique est en bleu).

Image

En voici quelques extraits :

"[…] quelques mots des brides élastiques, dont l’importance est considérable.
Lorsque l’on veut éviter des tractions trop fortes sur la corde de retenue, en cas de bourrasque par exemple, il devient nécessaire d’employer une bride à brin élastique : c’est naturellement le brin inférieur qui doit être élastique, parce que, lorsqu’il s’allonge sous l’effort du vent, l’inclinaison du cerf-volant sur le vent diminue et la pression devient moins considérable.
Les expérimentateurs de l’Observatoire [météorologique] de Blue-Hill, en Amérique […] emploient toujours ces brides élastiques et ont fait sur leur emploi nombre d’observations intéressantes.
Par des vents légers, l’élastique seul subit la tension, comme il est figuré en ABC […] ; mais par des vents violents, l’élastique s’allonge et une partie de la tension est supportée par le brin rigide A’C’ qui, lui, est fixé sur la partie antérieure du cerf-volant.
L’allongement maximum de l’élastique est déterminé préalablement avec exactitude de façon à ne pas dépasser une tension de 5 kilogrammes par mètre carré de surface portante du cerf-volant. Nous trouvons dans le bulletin de l’Observatoire de Blue-Hill l’exemple suivant de l’efficacité de la bride élastique. Deux cerfs-volants, dont l’un seulement était muni de la bride élastique, furent lancés par un vent de 80 kilomètres à l’heure. Le cerf-volant à bride élastique était réglé pour ne pas dépasser une tension de 5 kilogrammes par mètre carré et effectivement, durant l’expérience, cette tension ne fut pas dépassée, tandis que le cerf-volant sans bride élastique subissait une tension moyenne de 40 kilogrammes par mètre carré."


Une seconde expérience est également décrite avec un train de 4 cerfs-volants d’une surface totale de 12 m² lancés par une vent de 130 km/h et Lecornu conclut que

"si les cerfs-volants n’avaient pas été munis de brides élastiques, la tension aurait certainement dépassé 500 kilogrammes; mais grâce à l’élastique, la traction n’atteignit même pas la charge de rupture du fil d’acier servant de ligne, charge qui était seulement de 150 kilogrammes. Fréquemment […] les cerf-volants enlevés ensemble à Blue-Hill présentent une surface totale de 20 mètres carrés et supportent des vents de plus de 65 kilomètres à l’heure sans rupture du câble de retenue, grâce à la présence des brins élastiques, ceux-ci ne s’usent guère, d’ailleurs, et quelques-uns sont en service depuis deux ou trois ans."

Enfin, page 171, Lecornu précise que "Depuis 1897, presque toutes les ascensions ont été faites avec le cerf-volant Hargrave et les expérimentateurs de Blue-Hill ont adopté le système des brides élastiques préconisé par M. du Hauvel en 1878, en vue d’obtenir automatiquement l’inclinaison variable du cerf-volant frappé par une rafale."
Dernière édition par Bernard-Noël le Mer 12 Novembre 2014, 12:42, édité 3 fois.
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede Bernard-Noël le Jeu 10 Juin 2010, 13:19

Suite : 3 de 6

2006-2007, premiers essais de bride élastique ...

Je découvre donc à Kapifrance en 2005 la bride élastique pour vent fort grâce à Peter Van Erkel et Nicolas Chorier.
Mon Rokkaku de 5,5 m² équipé de l'élastique fourni par Peter va donc me servir pour des missions photo en Auvergne (Corent) en Corse, au Zimbabwe et en Iran.
L'élastique de Peter est un tendeur de piquet de tente. Il mesure 15 cm de long avec une section carrée de 4 mm de côté (photo ci-dessous)

Image

Sur ses conseils, une bride de sécurité reliait les 2 extrémités protégeant à la fois du risque de rupture et limitant l'allongement maximal à 15 cm. A 4 kg de traction l'allongement est de 15 cm.
Je n'étais cependant pas tout à fait satisfait de mon Rokkaku de 5 m² ainsi équipé car j’avais encore des départs en looping lors de surventes. :(
Aussi, la préparation d'une mission en Égypte (décembre 2008) fut elle pour moi l'occasion de contacts avec Nicolas Chorier (avant son départ en Inde) et quelques amis du CVCF afin de bénéficier de leurs conseils sur le Rokkaku de 3 m² qui me faisait défaut, l'allongement des bridages et la conception de la bride élastique.

Le choix de l'élastique

J'ai en définitive repris à peu de chose près la configuration de Nicolas : tendeurs plus gros et plus longs mais en insérant, entre les deux extrémités, une boucle de sécurité. Comme on ne dispose d'aucun référentiel pour le calibrage de l'élastique j'ai dû tester toutes sortes de tendeurs de petite section avant de trouver le bon. J'ai à priori éliminé ceux dont les sections étaient trop faibles (en dessous de 6 mm) ou trop importantes (pb de poids). Les élastiques de mes Rok de 5.5 et 3 m² ont une section de 5,9 mm et celle du 2 m² de 7,6 mm.

C'est en extrapolant à partir des propriétés (mécaniques et en vol) de l'élastique de Peter Van Erkel, que j'en suis venu à retenir les élastiques qui, couplés en deux brins, permettaient de bonnes performances de vol avec un allongement maximum de 10-12 cm sous 5 kg de traction (tous les élastiques testés en "mono-brin" sont en effet trop souples)

…et là, les résultats sur le terrain dépasseront toutes mes espérances … mais je vais trop vite !


Image

Un élastique trop rigide "n'effacera" pas bien les bourrasques (on ne vole pas avec des vent de 150 km/h !) et un autre trop souple altérera les performances de traction du cerf-volant dans des conditions normales de vol. Un tendeur léger et bien gainé est à privilégier.
Si vous demandez à mon épouse, elle vous dira que le petit panneau danger sur la photo c'est pas pour le poids de l'élastique ... c'est pour la table de cuisine. Lors de mes tests, tout était accroché à une poutre de la cuisine ... au dessus de la table en bois et ... le poids de 8 kg s'est décroché :mrgreen: Bon je continue !

Caractéristiques et photographies des brides.

Image
Dernière édition par Bernard-Noël le Mer 12 Novembre 2014, 12:44, édité 8 fois.
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede Bernard-Noël le Jeu 10 Juin 2010, 13:19

Suite : 4 de 6

Vérification pratique sur le terrain et tests

- Le fonctionnement de la bride élastique est une réalité dont je ne mesurais pas l'importance.
C'est poussé par la curiosité et aiguillonné par un projet d'article dans le Lucane que je décide de dépasser "l'impression de terrain" et de réaliser une étude un peu plus "scientifique" du phénomène.

Pour mesurer l'allongement en fonction de la force du vent, j'ai donc procédé en Auvergne, durant l'été pourri de 2009, à des tests avec mon Rokkaku de 3 m² dans des conditions (de vent) normalement dévolue au Rokkaku de 2 m². C'était donc un peu tenter le diable car je n'avais jamais osé utiliser mes Rokkakus en dehors de leur fenêtre de vent !
La mesure de l'allongement maximal du double tendeur a été faite par un système à fil à coudre (voir ci-dessous)

Image

Plusieurs essais ont été réalisés pour vérifier les mesures.
- vent au sol : atteignant par moment 38 km/h
- vent au niveau de cerf-volant : je n'ai pas pensé à fixer mon anémomètre au niveau de l'anneau d'accrochage (il a la possibilité de conserver en mémoire le maximum atteint). Le comportement du cerf-volant est cependant un assez bon reflet de la puissance du vent. Dans le cas présent, j'étais par moment (a priori lors des poussées à 38 km/h au sol) aux limites de déformation et donc de stabilité.
- allongement maximal atteint : .... 21 cm ! Je n'en revenais pas ... ça fonctionnait donc vraiment !

De retour à Herry, j’ai calibré l’allongement des brides des Rokkakus de 5,5 et 3 m² à l'aide de différents poids. Sur les courbes réalisées, on voit ainsi que l’allongement de 21 cm correspond à une force de traction sur la bride arrière d’environ 7, 25 kg

Courbes d'allongement des élastiques des brides des Rokkakus de 5,5 et 3 m² :

Image

- Comportement du cerf-volant lors de l’essai
Je rappelle que normalement le Rokkaku de 3 m² n'est pas adapté à cette force de vent

- Au décollage la bride élastique est transparente.
- Lors de la transition entre la zone des 15 premiers mètres et 40 m, la traction du fil de retenue monte doucement mais sans excès. La déformation de la voilure est typiquement celle d'un vent soutenu mais on a l'impression que le cerf-volant peine à monter, l'effet "bride élastique" se fait sentir avec modification de l'incidence de vol.
- Le cerf-volant atteint cependant sans difficulté l'altitude maximale programmée (ici 50 m pour des raisons de sécurité), et prend de plein fouet les bourrasques Auvergnates.
- Le vent ne cessant de monter, les déformations (voilure, vergues) deviennent alors importantes, ce qui, avec la forte traction sur le fil, est le signal pour une redescente rapide du matériel.
- Il n'y aura aucun départ en looping, le cerf-volant se contentant de se dandiner à droite puis à gauche.

- Bride de sécurité :!: :!: .
La longueur de la bride de sécurité fixe la limite de la réduction de l'incidence de vol du cerf-volant tout en évitant la rupture de l'élastique. Celle du 5 m² permet un allongement de 34 cm contre 30 cm pour le 3 m² et 17 cm pour le 2 m², ce qui au vu des courbes est très largement suffisant.
Le fait que l'allongement du gros élastique soit moins rapide que celui du petit tendeur (à 4 kg, environ 8 cm contre 15 cm) contribue bien au respect de l'incidence théorique dans la plage optimale de vent pour le cerf-volant. En revanche, dans les conditions de l'expérimentation, le petit tendeur se serait allongé de près de 45 cm (avec un risque de rupture :? ), très largement au delà des 15 cm autorisés par la bride de sécurité d'origine. Il n'est donc pas étonnant que le Rokkaku de 5 m², équipé avec le "petit tendeur" bridé n'ait pas été à la hauteur dans certaines situations "limites". Ce n'est plus le cas maintenant avec le nouveau type de tendeur.
Dernière édition par Bernard-Noël le Mer 12 Novembre 2014, 12:45, édité 6 fois.
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede Bernard-Noël le Jeu 10 Juin 2010, 13:19

suite : 5 de 6

.... Confection de la bride et Modification du bridage
L'élastique s'insère sur la partie communes des brides inférieures. En reprenant les cotes de l'ancienne bride, on confectionne la nouvelle en déduisant simplement la taille de l'élastique. Il faut démarrer le montage en partant de la réunion des 2 ou 3 brides du bas, réaliser la première ligature avec l'élastique, continuer (sans couper la bride) avec la boucle de sécurité qui sert à la seconde ligature de l'élastique et terminer sur l'anneau d'accrochage de la bride supérieure. Il est plus aisé de réaliser ce système sur un bridage "long" (1,5 à 2 fois la hauteur du cerf-volant).
:idea: : Penser à refaire de temps en temps le bridage de nos CV avec du câble neuf ...
Bon comme je ne suis pas certain d'être très clair je met un petit dessin !

Image

Ci-dessous, deux types de liaison bride / élastique

Image Image

:!: Il faut ensuite revoir le bridage d'origine (légère diminution) car dans des conditions normales de vent il faut désormais tenir compte de l'allongement de l'élastique pour retrouver l'incidence de vol dans la plage de vent habituelle. Le test est à faire sur le terrain.

....Vieillissement de l'élastique
Entre 2005 et 2008 j'ai changé une fois le petit tendeur de Peter en raison de l'apparition de micro-coupures et de sécheresse de l'élastique. Les nouveaux tendeurs étant gainés leur durée de vie devrait être de plusieurs années en raison d'un faible risque d'usure par frottement et d'une moindre exposition aux ultra-violets solaires.

Efficace sur quels cerfs-volants ?
Je pense que tous les cerfs-volants de type cellulaire, avec bride arrière, et qui peuvent être amenés à pas mal tirer sur la ligne doivent pouvoir en être équipés moyennant d'éventuelles adaptations : Cody, Wasseige, Météo, Dopéro, Conyme, Calomil, Crico etc. Pour les cerfs-volants "plats", capables de voler par vent fort, je ne m'y connais pas assez pour en dresser une liste exhaustive : le Rokkaku bien entendu mais pourquoi pas aussi le V13 et même le Delta. En revanche la bride élastique ne convient pas à tous les cerfs-volants type Flowform.

Efficacité avec quels risques ?
La modification automatique de l'incidence de vol, lors d'une brusque montée du vent, par une bride élastique arrière est donc bien conforme à la description de Lecornu. J'ai à présent un chevauchement important des plages de vols de mes Rokkakus, mais attention, il ne faut pas tenter le diable :evil: : la bride élastique ne doit pas être le moyen de voler en permanence par des vents trop forts pour la taille du cerf-volant.
Comme l'illustre la photo ci-dessous, elle est là juste pour permettre à celui-ci de résister à une survente transitoire qui dépasse théoriquement ses limites (id. lors d'une mise en altitude du cerf-volant). :wink:
L'effet est également très intéressant lors des grandes remontées en altitude d'un Rokkaku après une chute de vent car cela se fait plus en douceur avec une réduction des déformations des vergues et surtout des viroles.

Circonstances idéales pour l'utilisation d'une bride élastique :

Image

Comme la bride élastique fonctionne sous tous les régimes du vent, donc même dans les conditions normales pour la taille de chaque Rokkaku, le vol devient plus confortable, les petites montées en puissance du vent sont parfaitement négociées et pratiquement transparentes.

Mais il y a un revers à la médaille : on ne peut plus, aussi bien qu'avant, se fier à l'importance de la force de traction pour décider d'arrêter le vol.
Mais, soyons logiques, c'est le but premier de la bride élastique pour vent fort ! Il en est de même pour la modification de la voilure.
Tant que le cerf-volant conserve son aspect "normal" c'est que tout va bien, par contre dès que ça tire trop et que le cerf-volant se déforme beaucoup, c'est que l'on est déjà beaucoup dans le "rouge" !
Aussi, j'utilise à nouveau plus souvent mon anémomètre au sol et celui de la nacelle, afin de vérifier régulièrement si les conditions de vol sont toujours optimales.
Cela étant, après une période d'adaptation et de réglages, la bride élastique arrière pour vent fort m'a apporté un confort incomparable pour la réalisation de mes vols photographiques avec mes Rokkakus. Comme on s'habitue assez vite aux nouveaux paramètres de sécurité de vol, la sérénité sur le terrain est vite de retour.
Dernière édition par Bernard-Noël le Mer 12 Novembre 2014, 12:47, édité 8 fois.
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede Bernard-Noël le Jeu 10 Juin 2010, 13:32

fin : 6 de 6

Effet Antithermique associé à l'effet anti-bourrasque
La nécessité d'écrire l'article sur le Bride élastique pour survente pour le Lucane d'abord puis pour Kapined m'a obligé à me replonger dans mes carnets de vol. J'ai ainsi pris conscience que; depuis que j'avais adopté sur mes 3 grands Rok, cette bride au départ destinée à parer aux surventes; je n'avais plus de problèmes dans les thermiques. Quand tout va bien sur le terrain on ne prend plus le temps d'analyser :wink: ! (voir le fil "Crash de nacelle").

Image

Dans le cadre de l'utilisation d'une bride pour survente et si on reprend les courbes déjà montrées plus haut (message 4), il est aisé de comprendre l'intrication des effets conjoint "antithermique - anti-vent fort". Dès l'envol, l'élastique s'allonge (dès 2 kg de traction sur la bride arrière) et à 7 kg l'allongement est de près de 21 cm. Ainsi, lorsque qu'une dynamique de thermique pointe le nez, c'est la réduction de l'allongement (d'autant plus importante que le vent était très fort) qui modifie avec profit l'incidence de vol du Rokkaku et permet de passer le cap crucial ! L'effet anti-thermique est certainement plus modeste qu'avec une vraie bride dédiée, mais au moins on a une double protection. Plus l'élastique sera souple, plus son effet anti-thermique dominera et inversement. Je rappelle que l'élastique d'une vraie bride élastique anti-thermiques est tout le temps tendu au maximum et qu'il ne se rétracte que lors de la chute de vent en faisant basculer le CV vers l'arrière.
Donc contrairement à ce que j'ai écrit dans Le Lucane, la double efficacité antithermique et anti-bourrasque est compatible dans un seul élastique.

Et pour les trombes ? Pour ce genre d'évènements météo auquel j'ai déjà été confronté, il faut être clair : on descend tout à la vitesse grand V en espérant que l'on récupérera le matériel avant d'être pris dedans :mrgreen: !

En guise de conclusion …

Si j’ai équipé mes trois grands Rokkakus de la bride élastique pour survente c’est essentiellement en raison de la prépondérance de vents de Nord, souvent très soutenus, en milieu désertique l'hiver.
Lors de ces missions photographiques hivernales je réserve d’ailleurs toujours une ou deux journées pour découvrir la topographie des sites à photographier, comprendre la météorologie locale et repérer les horaires des thermiques éventuels.
J'apprécie ce vent de Nord d'une part pour la fraîcheur (toute relative) qu'il apporte mais surtout pour sa puissance et sa régularité qui permettent de tirer le meilleur de mes Rokkakus.


Allez … laissez vous donc tenter !

Amitiés à tous et à toutes
Bernard-Noël

P.S. : Pfff ..... je ne pensais pas que ça serait un pareil boulot !
Dernière édition par Bernard-Noël le Mer 12 Novembre 2014, 12:48, édité 6 fois.
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede jlv le Jeu 10 Juin 2010, 14:12

Superbe, merci, voilà un petit travail à mener cet été :wink:
Amicalement.
Jean-Luc
Galeries aérophotographie
Notre passion pour le cerf-volant dont un Calendrier des manifestations de cerfs-volants, notre trombinoscope de cerfs-volistes.
Avatar de l’utilisateur
jlv
Plus de 400 messages
 
Messages: 418
Inscription: Sam 10 Novembre 2007, 23:37
Localisation: Hergnies

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede KickMe le Jeu 10 Juin 2010, 15:17

Très beau travail de présentation et d'explication, comme d'hab avec toi. Merci Bernard-Noël !
Avatar de l’utilisateur
KickMe
Plus de 100 messages
 
Messages: 125
Inscription: Mar 30 Juin 2009, 12:31
Localisation: Paris/Normandie

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede ormes le Jeu 10 Juin 2010, 15:58

Clair, rigoureux, documenté, complet: chapeau collègue ! Pour un peu, je sortirais à nouveau le rok, mais des essais avec les deltas seraient effectivement à tenter, pour les deux opportunités (thermique, surtout, et survente). Encore bravo pour la qualité de l'exposé.
Pascal - galerie Flickr et pour les pétuneurs..
Avatar de l’utilisateur
ormes
Plus de 1000 messages
 
Messages: 1216
Inscription: Mer 10 Octobre 2007, 11:13
Localisation: Près de Nancy

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede hansel le Jeu 10 Juin 2010, 16:55

Merci beaucoup Bernard-Noël,

J'avais acheté des élastiques après KAPiNed/10, Tes nouveaux articles clairs et scientifiques m'ont faits décider de les monter sur mon Rokkaku.

Quand je lis te explications j'entends encore un peu la 'traductions' en Becotique ;-)

Au revoir peut être?
Hans.
Dernière édition par hansel le Jeu 10 Juin 2010, 17:41, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
hansel
Plus de 400 messages
 
Messages: 420
Inscription: Ven 07 Mai 2010, 16:58
Localisation: rotterdam,nl

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede Bernard-Noël le Jeu 10 Juin 2010, 17:06

hansel a écrit:Merci beaucoup Bernard-Noël,
Quand je lis te explications j'entends encore un peu la 'traductions' en Becotique ;-) Hans.

Moqueur Hans ! Bons essais donc.
Amitiés
BN
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede André le Jeu 10 Juin 2010, 18:22

Bon ben avec ça, j'ai de quoi occuper les jours de pluies : merci BN :wink:
Avatar de l’utilisateur
André
Plus de 8000 messages
 
Messages: 9205
Inscription: Dim 21 Septembre 2008, 17:02
Localisation: Au nord de Brest même

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede michel22 le Jeu 10 Juin 2010, 21:11

j'ai tout lu avec intérêt, merci pour le partage et le travail d'explication


Michel
Avatar de l’utilisateur
michel22
Plus de 1000 messages
 
Messages: 1030
Inscription: Jeu 07 Juillet 2005, 18:08
Localisation: saint Brieuc

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede Wirth le Ven 11 Juin 2010, 2:12

Ce Qu'il Fallait Démontrer !
Etayé par une indéniable expérience fruit de multiples expérimentations , ce post est de ceux qui doivent être ''bookmarkés '' !
Nombreux sont ceux qui vont vouloir essayer la méthode , mais attention : pas de bidouillage ! :?
Merci Bernard- Noël pour la clarté et l'accessibilité de ton propos ! :wink:
Avatar de l’utilisateur
Wirth
Plus de 1000 messages
 
Messages: 3133
Inscription: Dim 24 Janvier 2010, 8:20
Localisation: Ussel Corrèze Limousin

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede Bernard-Noël le Ven 11 Juin 2010, 8:16

Salut les amis,
Je suis content si ce travail vous incite à tenter l'expérience.
Si ça révolutionne votre utilisation des Rokkakus comme pour moi mon but sera atteint.

Pour vous donner une idée de la stabilité que peut procurer un tel système, je vous raconte une expérience en Égypte cette année.

El-Deir, le 25 janvier : Nous étions le matin et je travaillais avec une archéologue pour réaliser les photographies de "l'atelier des embaumeurs" qu'elle venait de terminer de nettoyer. Un vent correct, frais et régulier, parfait pour mon rokkaku de 5 m², nous a permis de faire les clichés ... et puis je l'entend qui me crie que ça commence à tirer dur ... de plus en plus dur : en 10 mn le vent s'était levé !
Effectivement, là haut le pauvre Rok se déformait autant qu'il pouvait ... et la bride élastique itou je suppose ... Fissa je pose ma radio et la vidéo dans le sable, je trace le long du fil avec ma roulette et je réussis à récupérer la nacelle que je donne à un collègue : ouf l'essentiel est sauvé et la chance était avec nous car on réalisait des photos à basse altitude. Le vent commence à soulever le sable pulvérulent ... et je me met à rabattre les 50 derniers mètres pour récupérer le CV ... là c'est chaud tellement ça tire. Arrivé à une 15 de mètres du rok, celui-ci se met à naviguer de droite à gauche (turbulences dûes à la topographie du terrain) ... au point qu'il me déséquilibre, me fait tomber et me tire sur près de 3 mètres dans le sable. J'ai fini par en venir à bout mais le rok est resté en l'air jusqu'au bout. Fantastique !
La fin du travail a été faite avec le 2 m² sans pb cette fois ! Il était 11 h quand nous avons rangé le matériel pour le repas et en mois de 3/4 h le vent était revenu à zéro ...
La journée qui s'annonçait super était terminée ! :(
Sans la bride élastique ça se serait vite terminé par un looping et un crash de nacelle.
Bon d'accord, trois jours plus tard mon fil se coupait sur un noeud et je crashais ma nacelle ... on rigole pas ! :mrgreen:
Amitiés
BN
Dernière édition par Bernard-Noël le Ven 11 Juin 2010, 9:54, édité 1 fois.
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede Alankap le Ven 11 Juin 2010, 9:10

Je n'ai encore rien lu...mais par avance je te félicite pour ces infos
.
. . . . . . . . . .

https://www.mifoxi.com/
Avatar de l’utilisateur
Alankap
Plus de 1000 messages
 
Messages: 2467
Inscription: Mar 06 Novembre 2007, 14:33

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede hansel le Ven 11 Juin 2010, 13:57

Je viens de faire quelques mesures a mes élastiques (qui ressemblent exactement a la description 'partie 3/6'). C'est des trucs bizarres!

- neufs il sont beaucoup plus rigides (et courts) q' après quelques élongations
- mes élastiques son trop souples (élongation 28 cm pour 3 kg, élastique double)
- c'est pas linéaire du tout: dur au début (les premiers 500 gr), plus souple après (jusqu’à 2 kg), plus tenace de nouveau pour des plus gros poids.
- c'est lent a se déformer: pour 2kg la déformation est 21cm, après 15 secondes 22cm, après 1 min 23cm

Peut-être que ça put fonctionner quand même, mais je vais essayer un autre élastique avant...(genre tendeur porte bagages)

Conseils bienvenus...
Hans.

PS: il fait un bon vent pour tester ici (Rotterdam): 35km/h.
Avatar de l’utilisateur
hansel
Plus de 400 messages
 
Messages: 420
Inscription: Ven 07 Mai 2010, 16:58
Localisation: rotterdam,nl

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede Bernard-Noël le Ven 11 Juin 2010, 14:46

Hans,
Ça c'est vrai que je n'ai pas tout raconté ...
Message déplacé et complété un peu plus loin !
Amitiés
BN
Dernière édition par Bernard-Noël le Sam 12 Juin 2010, 14:59, édité 1 fois.
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede fxix le Sam 12 Juin 2010, 9:33

Bonjour,
pour les tests pour choisir l'elastique :quelle longueur doit faire l'elastique pour chercher un allongement de 12cm sous 5kg ?
Fabien XIX
aéro-photographe... mais plus assez à mon goût
f19.fr
Avatar de l’utilisateur
fxix
Plus de 1000 messages
 
Messages: 1038
Inscription: Dim 13 Avril 2008, 9:00
Localisation: presque à Tours

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede Bernard-Noël le Sam 12 Juin 2010, 11:42

Bride élastique, réalisation pratique ...
Je déplace sur ce message une réponse précédente en la complétant
Pour répondre aux questions posées, voici quelques éléments plus pratiques.

1) L'élastique :
- Lequel choisir ?
Je pense qu'il sera peut être difficile (impossible ?) de trouver les mêmes élastiques que les miens. Donc une certaine extrapolation sera à faire, l'essentiel étant que ça fonctionne !
L'élastique de tendeur de tente de Peter (15 cm) s'allonge trop rapidement : 15 cm sous 4 kg de traction et on est au maximum avant sa rupture (il bloque). Si on compare avec mes gros tendeur à 4 kg je ne suis qu'à 7 cm d'allongement ... on a donc encore de marge pour affronter les surventes. Il me parait donc intéressant de fouiner pour trouver le bon. Ceci étant, la grande majorité des élastiques est d'une trop grande souplesse c'est pourquoi j'ai monté les miens en tandem ce qui divise (très approximatif) l'allongement de moitié. Plus le diamètre de l'élastique est important plus il est raide et inversement.
- Au magasin
Pour mes multiples essais, j'ai d'abord testé directement à la main dans les magasins la qualité d'une bonne vingtaine d'élastiques en vérifiant leurs diamètre avec un pied à coulisse. Ça permet un dégrossissage rapide avec élimination des hyper-souples ou qui craquent lors de la traction ! Je regardais avec attention la section du tendeur : nb de brins, finesse de ces derniers etc. J'ai aussi bien testé les tendeurs au mètre que ceux "montés", courts ou non (j'en ai trouvé un comme ça). On a peut-être plus de chance d'en trouver de meilleure qualité dans des espaces de camping que dans des grandes surfaces de bricolage.
J'ai éliminé ceux dont les sections étaient trop faibles (en dessous de 6 mm) ou trop importante (pb de poids) (les élastiques de mes Rok de 5.5 et 3 m² ont une section de 5,9 mm et celle du 2 m² de 7,61 mm).
Pour ceux qui me paraissaient intéressants j'en ai donc acheté 1 m même si leur section me paraissait un peu importante.
- Dispositif de test à la maison
Pour tester chaque échantillon, je réalise un nœud très serré sur une boucle du tendeur (en haut du tendeur) ce qui permet l'accrochage fixe, et une seconde boucle successivement à différentes longueurs (attention ça glisse) pour voir leur capacité d'allongement en fonction de la longueur, ainsi que le maximum possible. Ensuite s'il est vraiment trop souple je le plie en deux (c'est la pliure qui est l'endroit d'accrochage "haut") pour tester à nouveau en modifiant les zones d'accrochage du poids (nœuds).
On arrive ainsi à trouver la longueur du tendeur qui permet d'approcher les capacités recherchées (à peu près 10-12 cm sous 5 kg de traction). L'idéal étant un tendeur qui permet un allongement d'au moins 20 cm sans avoir un tendeur de plus de 40 cm de long au repos ... sinon c'est incasable dans la bride !
- Variabilité de l'allongement de l'élastique : c'est une réalité!
Quand j'avais trouvé un bon candidat je passais à "l'échauffement" ... Je commençais avec un poids de 2 kg en réalisant une dizaine de rebonds (étirement de 25-30 cm) ... en accompagnant le poids lors du retour avec la main, puis avec 3,4,5,6,7 et enfin avec 8 kg (c'est comme ça que j'ai fait un trou dans ma table de cuisine quand le gros poids de 5 kg s'est décroché ...). Puis je redescendait ensuite jusqu'à 2 kg de la même manière avant de réaliser une seconde série complète. Ainsi l'élastique devenait progressivement homogène. La mesure de l'allongement se faisait avec un mètre de couturière qui pendait à côté.
Je procédait ensuite à une nouvelle vérification d'allongement sous 5 kg et souvent il fallait moins d'élastique pour arriver au même résultat.

Message suivant : Réalisation de la bride complète

BN
Dernière édition par Bernard-Noël le Dim 13 Juin 2010, 9:00, édité 4 fois.
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede Bernard-Noël le Sam 12 Juin 2010, 14:53

Recettes de cuisine suite !

2) Longueur de bride et insertion de l'élastique :

Comme il faut tenir compte de la place disponible sur la partie commune de la bride inférieure sur les rokkakus, on voit tout de suite si on a 10 cm ... ou 80 cm.

Si on est en bridage court il faut peut-être déjà envisager, pour une meilleure stabilité, d'allonger les brides à 1,5 voire même 2 fois la hauteur du CV. Dans cette modification on conçoit une bride commune qui fait au moins entre 70-80 cm. On aura ainsi la place d'insérer une bride élastique un peu longue.

En cas de bridage déjà long, avec des brides communes très courtes .. voire inexistantes, on ne peut s'en sortir qu'en allongeant les brides communes voire en les créant en raccourcissant les brides existantes.
Lors de mes allongements de brides j'ai un peu modifié la partie commune pour le 5,5 m² et le 2 m² et carrément conçu autrement celles du 3 m² lors de la construction de celui-ci.

L'insertion de l'élastique est faite au plus près des brides afin que le poids soit le plus arrière possible.

Pour info, voici les mesures des miennes en cm (en bleu l'élastique dont la longueur varie selon les CV entre 37 et 40 cm) mais ce n'est que pour donner un ordre d'idée car j'ai inséré mes élastiques sans trop me poser de question ... juste au plus près des brides. Heureusement que l'improvisation reste reine !

- Rok de 5,5 m² : Ligne <-- o------29------o------o--10--o -->Brides
- Rok de 3 m² ..: Ligne <-- o---------44---------o------o---20---o -->Brides
- Rok de 2 m² ..: Ligne <-- o-------38-------o------o--8--o -->Brides

Amitiés
BN
Dernière édition par Bernard-Noël le Mer 12 Novembre 2014, 12:48, édité 1 fois.
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede Bernard-Noël le Mar 30 Août 2011, 22:39

Efficacité encore vérifiée de l'effet anti-thermique de la bride élastique pour survente.

Comme chaque été j'ai donc travaillé sur les fouilles de Corent en Auvergne. Une équipe toujours aussi sympa et de superbe trouvailles. Une expo sur les fouilles est visible à Lezoux avec une magnifique muséographie, des films en 3D pour expliquer les constructions etc.

Elles sont situées en haut d'un puy assez haut mais étroit au sommet, et la topographie des lieux est avec les dynamiques des vents sur les pentes le top des conditions de vol que je connaisse.
Si on rajoute à cela de beaux passages de thermiques, le tableau sera complet.
Donc après de multiples tentatives pour accrocher enfin le vent stable depuis la zone déventée et au dessus de la zone des rouleaux, nous espérions avoir trouvé notre bonheur... Hélas, une succession de jolis nuages bas nous a fait passer de superbes thermiques alternant avec un bon vent d'ouest. Comme toujours on craint le dépassement de la verticale des Rok... surtout avec un reflex en dessous... et bien encore une fois non (je devrais dire plusieurs d'ailleurs). J'avais presque l'impression d'avoir un Delta en haut tellement c'était stable. Bon j'aime pas trop qd même. Pas de dandinement, pas de départ en avant, pas la moindre tentative fourbe :wink:
Mais tout ça pour dire que ça confirme bien l'impression décrite et vérifiée dans mes carnets de bord sur l'action anti-thermique de la bride arrière élastique pour survente.
Comme j'ai passé beaucoup de temps à lancer et relancer mon grand Rok (je n'étais pas à la retenue), j'ai pu observer attentivement le comportement du tendeur lors des phases de décollages lorsque l'on sollicite le fil de retenue pour aider le CV à monter. La modif de longueur est souple, rapide à revenir à l'arrêt de la sollicitation et effectivement importante.
Voilà !
Amitiés
BN
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede pecheurdimage le Mer 31 Août 2011, 9:00

Grand grand merci Bernard-Noel pour ce post.
Avatar de l’utilisateur
pecheurdimage
Plus de 400 messages
 
Messages: 928
Inscription: Mer 25 Août 2010, 10:47

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede WindWatchr le Sam 13 Juin 2015, 3:44

Thank for this post on the use of elastic on the lower bridle for Rokkaku kites. Knowledge and discussion here are most helpful! We have a similar discussion thread now active on the KAP Discussion forum. http://arch.ced.berkeley.edu/kap/discuss/index.php?p=/discussion/5509/bkt-rokkaku-10-5-vs-8-5/p2.

I have a new BKT 10 foot Rokkaku that I am trying to protect from unexpected wind gust.

WW
Avatar de l’utilisateur
WindWatchr
Plus de 10 messages
 
Messages: 20
Inscription: Mar 06 Janvier 2015, 3:19
Localisation: Philadelphia

Re: La Bride élastique pour survente

Messagede Bernard-Noël le Dim 14 Juin 2015, 17:39

Hello WindWatch
Thank for your post. On your KAP Discussion forum some people sad that the use of elastic on the lower bridle for Rokkaku kites is not effectiveness....
No it operates. But the elongation of the elastic should be important to affect the inclinison of the Rokkaku

Some important notes from my post and translated by google!

Efficient but with which risks?
The automatic change in the incidence of theft, during a surge of wind, by a rear elastic strap is therefore consistent with the description of Lecornu. I now have a significant overlap beaches Rokkakus my flights, but beware, do not tempt fate: evil:: The elastic strap should not be a way to steal constantly by strong winds for too size of the kite.
As illustrated in the photo below, it is just to allow it to withstand a transient oversold theoretically exceeds its limits (id. At an altitude layout of the kite). : Wink:
The effect is also very interesting when large lifts in elevation of a wind Rokkaku after a drop as it is done more smoothly with reduced deformation of the yards and especially shells.

As the elastic strap runs under all wind regimes, so even in normal conditions for the size of each Rokkaku, theft becomes more comfortable, small mounted wind power are negotiated and almost perfectly transparent.

But there is another side : one can not, as well as before, rely on the importance of the traction force to decide to stop theft.
But, let's be logical, it is the first goal of the elastic strap to strong wind ! It is the same for the modification of the wing.
As the kite maintains its "normal" is that everything goes well, by cons when it pulls too much and the kite is deformed far is that it is already much in the " red "!
Also, I use again my anemometer usually ground and the nacelle, to regularly check whether the flight conditions are optimal.
However, after a period of adaptation and adjustment, the rear elastic strap for strong wind brought me incomparable comfort for the realization of my photographic flights with my Rokkakus. As you get used quickly enough to the new flight security settings, serenity on the ground is soon back.

Voilà... la traduction est ce qu'elle est.. mais il me semblait important de vous la donner.
Avec toute mon amitié
Bernard-Noël
Pages Web : "Le cerf-volant, le ballon captif et le multirotors au service de l'archéologie" : http://www.kap-archeo.com
Email : kaparcheo@orange.fr
Avatar de l’utilisateur
Bernard-Noël
Plus de 400 messages
 
Messages: 958
Inscription: Mar 02 Juin 2009, 22:07
Localisation: Herry (Cher)


Retourner vers Vos cerfs-volants

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron