Améliorer les performances du delta sv4

Toutes vos questions ou suggestions à propos des cerf-volants.

Améliorer les performances du delta sv4

Messagede vendesir le Mar 14 Octobre 2014, 20:45

Bonjour,
Une question me turlupine: je cherche à améliorer les performances de ce delta pour les vents légers voire très legers et je me demande si en coupant tout ou partie les fanfreluches, on améliorerait les performances par petit temps ? Quitte à les recoudre si il n'y a pas d'améliorations.
Ces fanfreluches ne serviraient , apparemment, qu'à ameliorer la stabilité du CV ! Si on les coupe on peut compenser avec un fuzy tail ? Si necessaire.
Quelqu'un a déjà essayé ?
Merci
Bernard
Avatar de l’utilisateur
vendesir
Plus de 1000 messages
 
Messages: 1173
Inscription: Dim 24 Juillet 2011, 10:33
Localisation: bordeaux/Rosas(costa brava)

Re: Améliorer les performances du delta sv4

Messagede Phil78 le Mar 14 Octobre 2014, 22:23

bonjour,
je n'ai pas d'expérience spécifique avec ce delta, mais le rôle des 1xx petits triangles est notamment d'empêcher le CV par vent faible ou thermique de dépasser la verticale et le kaper qui , à ce moment précis, a peur de kaper si je puis dire :mrgreen:
les triangles augmentent la trainée de ce CV de façon surement beaucoup plus efficace qu'une fuzzy tail.
Mais bon, parfois il faut faire des expériences (prudemment, préférer un petit sac de sable plutôt qu'une nacelle équipée, à poids égal) et faire des essais dans le petit vent.
A priori, si ils se sont em.... à coudre 1xx triangles, c'est pour la bonne cause et pas uniquement pour faire zoli.
Au pire y'aurakalesr'coudre.
Philippe
Phil78
Plus de 1000 messages
 
Messages: 1059
Inscription: Mer 31 Octobre 2007, 21:17
Localisation: Voisins-Le-Bretonneux (78)

Re: Améliorer les performances du delta sv4

Messagede vendesir le Mer 15 Octobre 2014, 9:39

Bonjour,
Ben oui Pillippe, c'est bien pour ça que je me pose la question.
En enlever une partie ? laisser une ou 2 rangées ? Faire un petit triangle ? etc..... etc....
En essayant par petites "étapettes " ?
Et si ça ne va pas : recoudre ou peut etre faire une quille double à la place ? J'ai fait cette quille double sur mon R8 et je trouve que c'est super bien et très efficace quand le CV monte à la verticale.
Il faudrait l'avis d'un grand spécialiste en aérologie cerf volistique.
Il n'y en a pas parmi nous ?
Bernard
Avatar de l’utilisateur
vendesir
Plus de 1000 messages
 
Messages: 1173
Inscription: Dim 24 Juillet 2011, 10:33
Localisation: bordeaux/Rosas(costa brava)

Re: Améliorer les performances du delta sv4

Messagede michelenovo le Mer 15 Octobre 2014, 10:02

Je pense personnellement que s'il est interessant, ce CV, c'est justement par ses franfreluches (mêem si elles sont agaçantes, surtout à ranger), sinon ça serait un delta comme un autre. Si on en veut un qui vole vraiment dans rien de vent, il faut se tourner vers le "super delta" de 5,5 dont on parle dans le fil de discusssion parallele. Ou alors un triton , ou encore un grand Jessica.....
Avatar de l’utilisateur
michelenovo
Plus de 1000 messages
 
Messages: 1353
Inscription: Dim 07 Août 2011, 12:11
Localisation: Novossibirsk (Russie)

Re: Améliorer les performances du delta sv4

Messagede pecheurdimage le Mer 15 Octobre 2014, 14:40

Si on veut gagner du poids il y a aussi la ligne que pèse souvent avoir pour les petits temps une ligne fine et legere peut être un sérieux atout.

Perso les petits triangle je les laisserai a ta place ils sont bien efficace.

Amitiés

Alban
Avatar de l’utilisateur
pecheurdimage
Plus de 400 messages
 
Messages: 928
Inscription: Mer 25 Août 2010, 10:47

Re: Améliorer les performances du delta sv4

Messagede becotus le Mer 15 Octobre 2014, 18:16

Rechercher un cerf-volant qui vole par vent faible à très faible c'est répondre à plusieurs critères bien spécifiques:
- avoir un excellent rendement aérodynamique
- disposer d'une large surface portante pour assurer la portance nécessaire
- être construit pour obtenir une charge alaire aussi faible que possible.
- se comporter de façon satisfaisante dans les vents ascendants.
A cela s'y ajoutent les spécificités d'un vent faible.

On peut qualifier de vent faible un vent de moins de 4 m/s et de vent très faible un vent de moins de 2 m/s.
Pourquoi? Simplement parce que seuls les cerfs-volants les plus légers volent à moins de 4 m/s et qu'en dessous de 2 m/s il n'y a plus que les cerfs-volants indoors, les combattants et quelques pilotables qui tirent leur épingle du jeu. Ils y parviennent seulement par l'action du pilote qui crée du vent apparent et lui permet d'évoluer.
pour être réaliste, à 0,1 ou 0,2 m/s près, bien peu de cerfs-volants se maintiennent en l'air en dessous de 32 m/s et il n'y a guère de cerfs-volants qui tiennent seuls en l'air en dessous de 2,5 m/s.

Question aérologie, un vent n'est jamais régulier. Un vent faible dominant est rare. En l'absence de vent dominant suffisamment établi, et surtout en été, les mouvements thermiques produisent des sautes de vent momentanées, des ascendances s'amorcent, des thermiques s'établissent parfois de façon durable. En hiver, il y a moins ces situations, du coup, on vole, ou on ne vole pas.
Sinon, les vents à tendance ascendante font monter le cerf-volant plus verticalement, et dès que le vent faiblit, toute le fil se détend. Avant de retrouver un angle de fil convenable le cerf-volant flotte et plane. Avec le poids du fil il peut partir en glissade avant. Avec une nacelle c'est vite le cauchemar.

Prenons le delta SV4. Il vole bien de 3 à 10 m/s et on l'utilisera en aérophoto de 3,5 m/s (avec une nacelle légère) à 8 m/s.
Sa charge alaire est de 0,15 mais comme tous les deltas il n'a pas un bon rendement. Alors, peut-on en faire une bête de compétition? Il ne faut pas rêver.
En premier sa surface portante ~4 m² est insuffisante pour obtenir une force ascensionnelle suffisante à 3 m/s. Comme cela a déjà été très justement indiqué, retirer les traines ajourées le rendra aussi instable et imprévisible que la plupart des deltas. Michèle et Philippe sont dans le vrai, c'est risquer gros. Le gain en poids est peu significatif. Moins cambré, il volera plus haut avec un angle de fil plus important mais avec peu d'incidence il perdra aussi en traction. Il risque de ne même plus porter une nacelle légère alors qu'il le fait à 3,5 m/s.
La seule amélioration qui est possible est d'alléger l'armature avec des longerons en carbone Ø7mm. j'ai essayé en Ø6mm mais ils plient très vite et la surface portante diminuant la portance aussi. Avec un vent suffisant il monte moins la nacelle. Le peu qui est gagné à un moment est ensuite perdu.

Pour voler dans des vents légers il faut tout reconsidérer. Prendre un cerf-volant dont le design procure un bon rendement. Le type est le Rokkaku. Les Roller, Doperos, Cricos, Yakamate sont des dérivés. D'autres ont aussi des qualités de vol, les Jessicas, Genkis, Polyfax (alias Fled), etc... Penser aussi à des trains qui sont moins sensibles aux variations de brises.

Pour porter une nacelle par vent faible la surface portante nécessaire est de 5m² au moins pour les cerfs-volants avec les meilleurs rendements aérodynamiques et 6 m² pour les autres.

L'optimisation de la charge alaire passe par l'allègement maximal tout en conservant suffisamment de robustesse pour les sautes de vent, les ascendances, etc. a voilure sera donc en spi type icarex ou autre de densité ~30g/m². Les baguettes en carbone choisies en qualité et en optimisant les diamètres selon les efforts sur la structure. Alléger au détriment de déformations intempestives est source de problèmes. Penser qu'un thermique établi produit facilement un vent ascendant de 10m/s soit force 6! Par exemple un mat de Rokkaku ne doit pas fléchir dans sa partie supérieure.

Pour éviter les problèmes dans les déventes le cerf-volant sera équipé d'une bride de rappel ou anti-thermique qui le cabre lorsque le vent s'estompe.
Par ailleurs, un tel cerf-volant risque de tirer trop fort dans un courant ascendant ou dans une reprise de vent. Il sera donc aussi équipé d'une bride élastique qui modifie le bridage au delà d'une certaine traction.

Pour parler de la ligne, du poids peut être gagné avec un polyéthylène haute densité tout en gardant une résistance suffisante. Penser aux coups de vent et aux ascendances, sur la surface portante d'un cerf-volant à bon rendement, cela peut surprendre. Donc pas moins en résistance que ce que l'on met d'habitude en aérophoto.

Le bon conseil est de laisser le delta SV4 comme il est. Il rendra toujours et infailliblement de grands services dans sa plage de vol. Pour une autre gamme de vents, il faut délibérément se tourner vers une solution appropriée.
becotus
Plus de 1000 messages
 
Messages: 2097
Inscription: Sam 02 Juillet 2005, 9:06
Localisation: presqu'île du Cotentin, Normandie

Re: Améliorer les performances du delta sv4

Messagede vendesir le Mer 15 Octobre 2014, 18:54

Voilà une reponse qui me convient parfaitement.
Celle-ci est digne d'un très bon expert en aérologie , dont christian parait en être un des maîtres.
Je ne toucherai donc pas ce CV., et j'ai beaucoup appris dans ces quelques lignes.
Ps ) Cet article mériterait de faire une jolie page dans notre petit lucane, non ?
Merci encore christian.
Bonne soirée.
Bernard
Avatar de l’utilisateur
vendesir
Plus de 1000 messages
 
Messages: 1173
Inscription: Dim 24 Juillet 2011, 10:33
Localisation: bordeaux/Rosas(costa brava)

Re: Améliorer les performances du delta sv4

Messagede Wirth le Mer 15 Octobre 2014, 19:20

vendesir a écrit:Ps ) Cet article mériterait de faire une jolie page dans notre petit lucane, non ?


Oui , ce serait une bonne idée , mais avec une petite amélioration : mettre entre parenthèses l'équivalence entre m/s et km/h .
Car j'ai un peu de mal à visualiser un vent de 4m/s ? :mrgreen: 0,00...km/h ??
Michel
Avatar de l’utilisateur
Wirth
Plus de 1000 messages
 
Messages: 3132
Inscription: Dim 24 Janvier 2010, 8:20
Localisation: Ussel Corrèze Limousin

Re: Améliorer les performances du delta sv4

Messagede pete le Mer 15 Octobre 2014, 19:57

x3,6

= 14,4 km/h
Avatar de l’utilisateur
pete
Plus de 1000 messages
 
Messages: 1690
Inscription: Dim 20 Mai 2012, 12:08
Localisation: Pas loin de l'Aiguille creuse

Re: Améliorer les performances du delta sv4

Messagede Wirth le Mer 15 Octobre 2014, 20:11

Multiplier par 3,6 . C'est simple , je vais essayer de m'en souvenir :wink: .
Merci pete .
Avatar de l’utilisateur
Wirth
Plus de 1000 messages
 
Messages: 3132
Inscription: Dim 24 Janvier 2010, 8:20
Localisation: Ussel Corrèze Limousin

Re: Améliorer les performances du delta sv4

Messagede becotus le Jeu 16 Octobre 2014, 8:50

Pour faire plaisir à Michel et à titre très exceptionnel, j'ai ajouté les vitesses en km/h en sus des m/s. Hélas, au moment d'envoyer la modification, il y a eu ce message bien en rouge au milieu de l'écran: Votre message contient 5115 caractères. Le nombre maximal de caractères autorisé est 5000.

Pourquoi les m/s?
C'est l'unité internationale pour les mesures de vent.
La seule exception qui existe ce sont les noeuds utilisés en marine à la fois pour la vitesse des navires, des courants, et du vent.
Les km/h sont une extension de la culture automobile que nous subissons inconsciemment.
En fait, les m/s sont une grandeur plus en rapport avec notre pratique car c'est presque la plage de vitesse à laquelle l'homme peut se déplacer en marchant ou en courant. Par exemple avec un cerf-volant qui vole à 3 m/s on sait qu'on pourra le maintenir en courant ou en rembobinant vite. Un 50m en 17s c'est possible. Mais s'il vole avec 6 m/s minimum, je crois que beaucoup d'entre-nous échoueront au test de vitesse.
Et non seulement les m/s sont faciles à assimiler par rapport à notre domaine de performance; mais aussi pour des applications impliquant des calculs de force, etc, c'est l'unité à employer sans faire de conversion.
Le m/s est également une unité qui permet d'avoir des règles simples facilement mémorisables, par exemple, pour savoir quelle surface de cerf-volant est nécessaire pour soulever une nacelle de ~0,5 kg . En effet la vitesse du vent en m/s mutipliée par la surface portante en m² doit faire au moins 10.

Dernière précision: la vitesse du vent est toujours celle que subit le cerf-volant, notamment en haut, et pas celle de la douce brise qui fait onduler les cheveux blonds qui vous servent d'anémomètre au niveau de la plage.
becotus
Plus de 1000 messages
 
Messages: 2097
Inscription: Sam 02 Juillet 2005, 9:06
Localisation: presqu'île du Cotentin, Normandie


Retourner vers Vos cerfs-volants

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités